Reprise des travaux

Après un petit passage par Arturia (dont je salue toute l’équipe au passage), Forty Seven Effects reprend du service!

Au menu, nous vous proposons:
– La reprise du Möbius, qui a son prototype déjà bien avancé.
– L’arrêt de la plupart des autres projets (qui n’ont soit pas commencé soit pas abouti)
– Le début de nouvelles expériences, aussi bien axées sur la synthèse que sur l’effectologie (pour reprendre les termes ElectroHarmonixiens)
Autre changement: les messages seront désormais rédigés en anglais, du fait de mon expatriation future sur l’ile Britannique.

G&F Custom Shop

Dans le cadre de mes cours à Phelma, notamment en création d’entreprise, j’ai eu l’idée avec un collègue de créer une entreprise fictive qui fait des pédales d’effet, du matos en tout genre sur mesure (et du genre de ce qu’on peut trouver sur ce blog).

Voici un petit questionnaire destiné au public qui pourrait nous aider à avancer dans cet exercice grandeur nature..
Merci de nous soutenir!

[Update] This survey is now obsolete, thank you for your answers / Ce questionnaire est désormais obsolete, merci pour vos réponses!

Weirding Module

J’ai récemment regardé le film Dune de David Lynch basé sur l’oeuvre de Frank Herbert, et le nom de l’arme qu’utilisent les Fremen, le Weirding Module, qui concentre les ondes de la voix pour générer un rayon destructeur m’a fait penser à un effet applicable à la voix, chose qui s’est confirmé en fouillant sur mon disque dur et en tombant sur la datasheet d’un petit composant totalement dans l’idée..

Pour la conception, je garde l’idée dans un coin, pour l’instant je bosse sur des projets customs (pas que) pour moi.

MIDI Chart

Voici les commandes MIDI auxquelles répondra le looper:

CC 0:
Valeurs de 0 à 63: UP
Valeurs de 64 à 127: DOWN

CC 1:
Valeurs de 0 à 31: A
———– 32 à 63: B
———– 64 à 95: C
———–96 à 127: D

CC 2:
N’importe quelle valeur: BYPASS

Pour un appel instantané d’un preset, il est possible d’utiliser les ProgramChange, mais il pourra y avoir du lag dû au temps de chargement du preset depuis l’EEPROM.

Gamme de racks

Les lampes c’est bien, mais ça prend de la place sur un pedalboard, et c’est pas forcément évident à mettre en boite.. L’idée du rack s’impose donc..

Ce qui est faisable, pour l’instant, juste des idées jetées sur papier..

– Une version rack du PSU, sorties en AC (9V pour la plupart des racks du commerce, 24V pour les lampes BT, distribution des prises IEC 230V pour les racks possédant une alim interne). Le principe est de n’avoir aucune rectification DC dans le PSU, pour que tout soit isolé.

– Un préampli à lampes (bien entendu)… En haute tension, puisque la dynamique est bien meilleure apparemment.

– Un switcher MIDI complet, avec une interface de programmation des présets (qui est à designer).

– Et pas mal d’autres choses (un module d’effets barjos pour la voix, une idée qui me trotte..)

Des lampes.. à ne plus savoir qu’en faire..

Un pote a trouvé dans son garage un stock de lampes assez colossal:


Il y a un peu de tout, du vieux, du neuf, de la triode, de la pentode, j’ai pu récupérer une grosse douzaine de 12AU7, de quoi faire pas mal de projets basse tension, ainsi que quelques lampes plus “spéciales” (des combos triode/pentode, pratiques pour faire des petits amplis de quelques watts avec une seule lampe).

Donc il y a de forte chances que les prochaines expérimentations de Forty Seven Effects tournent autour des lampes..

Looper MIDI

Une idée que j’ai eu en cours (comme quoi parfois ça vaut le coup d’y aller juste pour penser à autre chose.. )

Un looper qui aurait 8 entrées de type Send/Return, branchées sur des relais true-bypass, pilotés par un µC de type AVR, suivant 6 footswitchs (4 switchs de preset, un UP et un DOWN pour les banques).

D’après l’analyse de la mémoire dispo sur le microcontrolleur, et des entrées/sorties, il doit être possible de faire 64 présets, organisés par groupes de 4 dans 16 banques. Cela dit avec 6 switchs il est tout à fait possible de faire simplement 6 presets directement accessibles.

Pour ce qui est de l’organisation du signal, soit je trouve un moyen de placer une matrice de routage à l’intérieur pour organiser l’ordre des relais (compliqué, mais puissant, on peut router en parallèle, en stéréo, ect..) soit tous les relais sont routés en série (et il vaut mieux alors avoir des effets déjà ordonnés).

Le contrôleur que j’ai repéré possède deux bus de communication en série, ce qui signifie que l’un d’entre eux sera consacré au MIDI (in & out), et l’autre au pilotage d’un module LCD (plus pratique pour la programmation en vol).

Pour la programmation en vol, c’est quand même plus simple que de rebrancher le contrôleur à l’ordinateur et de tout reprogrammer, même si ça nécessite plus de travail de la part du programmeur, ça en vaut la peine.. La méthode Whammy (entrer en mode programmation à l’allumage en appuyant un switch) est assez facile à mettre en oeuvre.

Voilà donc un projet assez colossal sur papier, assez simple dans sa conception électronique, très répétitif (8 fois le même circuit pour les relais), et nécessitant un bon paquet de lignes de code. Mais son avantage est d’être complètement personnalisable (surtout si j’arrive à trouver une solution à cette histoire de matrice), pour avoir un looper tout intégré (pédalier MIDI et switcher dans la même boite) à placer sur un pedalboard.

Si je fais ce projet, ça ne sera sûrement pas pour moi, je vais déjà essayer d’en coder une partie, puis si ça se tient, j’essayerai d’en faire un projet custom pour quiconque en voudra.

Pedalboard Ikéa

Pour accueillir mes nouvelles acquisitions et fabrications, j’ai trouvé une méthode assez pratique et sympatique pour fabriquer un pedaltrain (les pedalboards avec des lattes, pratique pour passer les câbles dessous)

Il suffit de partir d’un plateau d’étagère GORM, de la taille qui vous convient. Dans mon cas, il me restait des plateaux de 75×51 de mon déménagement, j’ai coupé une latte, ce qui donne une surface utile de 75×39 cm, largement suffisant.. La latte coupée servira à surélever l’arrière du pedalboard, pour placer les alims et mon PSU dessous.

J’ai également trouvé un rouleau de moquette acoustique noire (ce qu’on met sur les plages arrières de voiture) chez Feu Vert pour 13€, de dimensions 70×130 cm.

Voici un aperçu de ce que cela pourrait donner (ce n’est pas le mien).

On trouve aussi plein d’autres idées de DIY audio chez Ikéa, la preuve..

Gravure des boitiers en aluminium

Après avoir longuement cherché comment décorer mes pédales de manière efficace, sympa et qui tienne dans le temps, j’ai trouvé ce tutorial, très bien foutu, qui explique comment graver à l’acide (perchlorure de Fer, ce qu’on utilise pour les PCB) nos boitiers Hammond bien connus..

Le PSU et la Twin Peaks vont donc y passer, le design de la Twin changeant légèrement au passage..

Je vais reçevoir le perchlo en poudre d’ici peu, j’ai déjà essayé de graver l’aluminium avec du persulfate de sodium, sans succès.

Tube Echo – Delay à lampe BT

La folie de la Valvecaster continue!

Cette fois, c’est le projet Rebote Delay 2.5 de Tonepad qui s’y colle, avec Frequency Central de DIYStompboxes, j’ai eu l’idée de remplacer les étages de buffer d’entrée/sortie par des triodes BT, grosso modo ça donne une Valvecaster avec un circuit de delay au milieu.

Schéma d’ici peu..