Arduino Pro Nano

Les plateformes Arduino sont géniales, cependant quand on cherche à faire des applications pratiques avec, qui ne nécessitent pas (ou plus) de prototypage, débuggage ou autres reprogrammations, ils sont assez peu appropriés.

J’ai donc pensé à une carte qui contiendrait très peu de choses (le strict minimum, à savoir le µC, un quartz, ses condensateurs, et la résistance de pull-up pour le reset), de petite taille (tout le monde en CMS), et de forme carrée pour limiter la place. Une sorte de CPU..

Cette version est basée sur un ATmega 168, comme ceux qu’on trouve maintenant dans les Arduino Pro et en version DIL dans tous les autres boards. Je travaille encore à une version adaptée du Sanguino, tournant sur un ATmega644.